samedi 26 août 2017

Bordure en moellon

Cette semaine, j'ai attaqué la phase "forçat" de mon nouveau parterre. Une bordure en moellon de récupération.


J'ai eu envie de partager avec vous ce gros travail. Alors retroussons nos manches et au travail !

Etape 1 (musculation) : La tranchée


Etape 2 (puzzle) : Trouver les meilleures pierres dans le gros tas à l'arrière de la maison.
Elles doivent avoir une face plus ou moins rectangulaire. C'est l'étape la plus délicate.
Il faut parfois modifier la profondeur de la tranchée. 


Etape 3 (Dur dur) : Ressortir tous les moellons et remplir la tranchée avec sur stabilisé sur 2/3 de sa hauteur. Le stabilisé est un mélange à sec de sable et de ciment.
Et c'est très lourd . . .   


Etape 4 (dextérité) : Replacer et enfoncer les moellons dans le stabilisé et faire en sorte qu'ils soient tous plus ou moins de niveau. Là franchement, faut avoir un peu l'habitude surtout si on travaille avec des moellons de récup ; il n'y en a pas un pareil et faut chipoter. Mais après 20 pierres, on trouve vite le truc.


Etape 5 : Recouvrir les pierres de stabilisé et bien tasser 


Etape 6 (ménage) : Avec une brossette, frotter les pierres pour les faire ressortir et éviter aussi que trop de ciment reste en surface.


Etape 7 (fignolage) : Vérifier que les bords en stabilisé sont suffisants pour soutenir les moellons. 
On peut réaliser une légère pente pour le soutien. 

Etape 8 (Facile . . . quoi que ! ) : Un tout petit coup d’arrosage pour permettre aux joints de se remplir et de nettoyer la surface des moellons. 


Et voilà, je suis contente du résultat.
Certains me diront : Cela ne va pas tenir avec le gel. Mais comme il s'agit d'une simple bordure si elle se fissure ce n'est pas très grave.



J'ai déjà fait cette technique à plusieurs reprises et franchement c'est beau, durable et pas cher si on a un tas de cailloux dans un coin du jardin évidemment. 



Bisous fleuris



9 commentaires:

  1. C'est superbe; quel travail de forçat mais ça vaut la peine. J'aimerais une petite allée pavée, enfin dans les projets...
    Beau travail en tous cas
    Bises et bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Béatrice. Pour une allée faut faire une vrai fondation car les fissures se verront bien plus. Et là c'est tout un autre travail ! Bisous fleuris

      Supprimer
  2. Joli! Bravo à toi. J'avais pensé faire la même chose pour mes bordures car j'en ai marre de me battre contre la pelouse qui veut à tout prix s'immiscer dans les parterres, mais il me manque le gros tas de pierres à l'arrière de la maison! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha ha, oui évidemment. Chez moi dès que tu creuses plus bas que 30 cm on déterre des moellons. Mon jardin est sur un remblais. J'ai donc aussi un jardin bien drainé.

      Supprimer
  3. Félicitations Pascale du beau travail cela donne bien ,Ici j'ai beaucoup de longueur avec des pavés ,votre façon de faire est bonne pour un massif et en effet pour notre allée qui fait plus de 30 mètres la c'est avec des fondations .Mais j'ai comme vous des endroits fait de votre façon .Aie les muscles .
    Bisous fleuris Pascale .
    Emmanuelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Emmanuelle mais les muscles vont très bien ... à mon grand étonnement d'ailleurs.

      Supprimer
  4. Bravo pour ce travail de forçat, le résultat est très réussi.
    J'aimerais pouvoir en faire autant chez moi.
    Aude.

    RépondreSupprimer
  5. Je te remercie pour ce tuto, le résultat est magnifique en effet et certainement durable

    RépondreSupprimer