mardi 26 mars 2019

Salvia coccinea Summer Jewel


Annuelle gélive
40 cm
Floraison de juin à novembre
Soleil
Sol drainé

Voici une de mes plus belles surprise de 2018. 
J'ai reçu ce cadeau de Ausra que je remercie encore.

Elle a tout pour plaire : un port buissonnant, une couleur rose saumon à tomber, une trèèèès longue floraison pour autant que l'on supprime les fleurs fanées régulièrement. Un seul défaut : elle gèle en hiver. Donc il est indispensable de récolter des semences chaque année pour assurer sa pérennité.

Pour les semis, comme c'est une fragile, je commence à l'intérieur dès mars. 
En deux semaines les premières pousses sont là !


Dans chaque godets je ne garde que trois ou quatre pousses.
J'aurais dû semer un peu moins de graines ! A retenir pour l'an prochain


Début avril, ils deviennent trop gros pour la mini-motte donc je suis obligée de repiquer.
Et hop, la p'tite motte dans un pot et le tour est joué. Je la place en serre mais hors gel.
Je veux dire par là que la lumière d'une serre est idéale mais que si on annonce des gelées et bien je rentre celle-ci à l'intérieur. C'est le prix à payer pour obtenir cette beauté. 


En mai, elles sont fin prêtes à partir au jardin.
Ici j'aurais pu pincer pour ramifier la plante. 


Fin mai, elles commencent leur show !
Je les trouve juste sublimes. J'aime leur couleur à la fois vive et douce.


Je trouve que l'association avec la Silène coeli-rosa Blue Angel est réussie.
L'an prochain, je les entremêlerai encore plus.


Trois plants ont donné une belle masse de fleurs de 60 cm de large.
Il faut vraiment planter plusieurs pieds ensemble pour obtenir un bel effet.  


Ici je n'avais pas bien suivi la suppression des hampes défleuries et elle devenait un peu moche.


J'ai donc tout coupé et une semaine après, de nouvelles fleurs apparaissent.
L'an prochain, je couperai plus régulièrement les hampes florales fanées. 

Les graines sont relativement faciles à récolter. 
On voit bien ici les gousses brunes contenant les semences et il y en a à profusion.


Voici les graines à garder à l'intérieur jusqu'à l'année suivante.


Bon semis à tous

vendredi 22 mars 2019

Des nouvelles de nos semis

Vous souvenez-vous, certaines d'entre-vous sont venue chez moi pour faire ensemble quelques semis.

En février, nous avons fait des semis en extérieur dans des boites de récupération.


En mars, des semis à l'intérieur




et en serre froide






Tout ce petit monde a bien évolué !






Nous partagerons tout cela au mois de mai !

Et vous, vos semis ? Avez vous de beaux résultats ? 

Bon semis à tous

mercredi 20 mars 2019

Dianthus barbatus


Bisannuelle
Hauteur 25 à 60 cm
Floraison mai à juillet
Tous type de sol
Soleil


Dianthus barbatus est aussi connu sous le nom d'Oeillet de Poète. La plante en elle-même peut rester plusieurs années en place, car le semis se répète seul chaque année.

Il en existe de nombreuses formes (simples ou doubles) et couleurs. 
Mais aussi des variétés naines ou géantes.

C'est un des plus connus pour les bouquets. On le nomme aussi "bouquet tout fait".
Savez-vous que selon les légendes grecques, l’œillet est un don des dieux. 
(Dianthus : Dios = Dieu, Athos = Fleur) 

On peut semer de deux manières.
Soit en mai, en place. Les fleurs viendront l'année suivante.
Soit à l'automne ou fin d'hiver. C'est la méthode que je préfère car cela limite les pertes dues aux baveux et en plus on a une chance de la voir fleurir dès la première année.

Je sème à l'automne ou en février-mars dans des pots avec un couvercle pour éviter le lessivage par les grosses pluies. Je laisse la caissette dans un coin du potager subir les caprices de l'hiver et je n'y touche plus avant avril (sauf en cas de sécheresse). Ils ont besoin d'un peu de chaleur (20°) pendant 1 à 2 semaine pour germer puis ils s’accommodent d'un climat plus froid. Si vous voulez accélérer la germination, rien ne vous empêche de les mettre à l'intérieur jusqu'à levée des graines, puis de les replacer dehors et de les laisser grandir dans leur pot avant de les repiquer définitivement au jardin.

2018 : Semis en février -> levée en avril 


Ici je repique en mai pour d'autres jardins


Voici les fleurs d'un semis plus ancien.


Voici Dianthus barbatus nigrescens Sooty (Cadeau de Marie-Noëlle)



et un joli rose (Cadeau de ma collègue Dominique)


J'ai reçu aussi cette année 
Dianthus barbatus Chocolate de Pascale C
Dianthus barbatus Hollandia purple de Marie-Noëlle
(Les photos suivront) 

Si la plante se sème seule très facilement, il n'est pas toujours simple de récupérer les gaines.
Quand la tête florale brunit, il m'est souvent arrivé de ne récolter qu'une dizaine de graines alors qu'elle devrait en compter beaucoup plus.
Pourquoi ?
Et bien je n'ai pas la réponse. Est-ce un insecte qui vient manger les graines avant mon passage ou les semences qui sont déjà toutes tombées au sol avant la récolte. Je l'ignore.
Mais parfois, avec une seule tête florale je récolte énormément de graines.
Faut croire que pour celles-là je suis passée au bon moment.






jeudi 7 mars 2019

Scabiosa caucasica


Vivace rustique
Hauteur 50 à 80 cm
Floraison de juin à novembre
Soleil
Sol drainé


Voici une autre scabieuse plus rustique et bien vivace. Rien que son nom (du Caucase) nous informe sur sa résistance au froid si et seulement si le sol est drainé. 
J'ai reçu ces semences de Corinne D. Encore merci à elle.

Le semis est très facile. Dehors en mars-avril. 
Au moment où il y a encore des périodes de froid au jardin.
Il lui faut une température de 15° pour germer. J'ai même tenté un semis à l'automne et dès mars les premières pousses sont apparues. Les autres ont germé en avril.


Les voici mi-mai, repiquée en pots pour les copines et toutes les autres ont été placées au jardin.
L'an prochain sera très Scabiosa ! 


Car oui, il faudra attendre l'an prochain. 
La première année il est rare d'obtenir une floraison, rare mais possible.


Celles semées en 2016 se sont bien développées en deux ans au jardin. 
Dès le mois de juin, elles commencent et ne s'arrêtent plus.



Tout comme sa cousine, elle forme une longue tige avec au bout une belle fleur cependant plus grande que la scabiosa atropurpurea.



 Si on coupe bien les fleurs fanées, elle continuera à produire des fleurs jusqu'aux gelées. 
Ici une photo en novembre 2017


L'an passé j'ai aussi reçu une variété blanche de Raphaelle.
J'en suis déjà fan, même si la photo n'est pas fameuse.
Faut dire que l'été 2018 a été peu propice aux belles photos.


Pour récolter les graines, très facile. On attend que la tête florale vire au beige et que les graines se détachent dès que l'on touche la fructification. Et on conserve au sec et au frais. 
Elle se ressème aussi facilement toute seule au jardin.


Bon semis à tous



dimanche 3 mars 2019

Couvrir ou ne pas couvrir : that's the question

En fouinant sur les sites de ventes de graines, toujours à la recherche d'information afin de peaufiner ma technique de semis, j'ai fait une découverte intéressante que je m'empresse de partager avec vous.



En effet, je pense que beaucoup de personnes peuvent, comme moi, mal comprendre une information quand ils n'ont pas une explication complète.

Je vous explique : j'ai lu que dans certains cas il faut couvrir le semis. J'ai naturellement pensé qu'il s'agissait de couvrir les graines avec une bonne couche "opaque" de terreau ou autre substrat ou même carrément d'un morceau de carton.

Et en croisant certaines données de modes de cultures, je me suis rendue compte que pour certaines semences, d'un coté on stipulait qu'il fallait couvrir le semis mais que la lumière favorisait la germination. Pour moi il y avait contradiction.

A force de chercher, j'ai fini par élucider ce mystère qui me laissait parfois perplexe. Et c'est lors d'une recherche sur le site Select Seeds que j'ai compris mon erreur.

Il est vrai que certaines graines doivent absolument être semées en profondeur dans le terreau. D'autres ont besoin de noir total pour provoquer la germination. Mais couvrir les graines ne veut pas nécessairement dire couvrir dans le noir !

Couvrir les graines veut aussi dire, mettre un couvercle de plastique transparent et ce dans le but d'augmenter l'humidité environnante de votre baquette de semis !



Ah aaaaah ! Maintenant j'ai saisi la nuance entre couvrir et couvrir !


J'ajouterai ceci : Prudence avec les listes toutes faites qui ne donnent aucune explication.
Ex "Liste de plantes qui ont besoin d'être couverte pour germer".

Prenez le temps de comparer et de croiser les informations et surtout de les adapter à votre climat et vos sols. Car sur le net, beaucoup de choses sont partagées à tort et à travers. Vérifiez vos sources et mettez-les en parallèle afin d'agir au plus près de la nature en respectant au maximum son cycle naturel.



Mes sites ressources pour des informations au jardin : Si vous en connaissez d'autres n'hésitez pas à partager le lien en commentaire. Je l'ajouterai à la liste. Merci d'avance !



en Anglais : (N'oubliez pas : clic droit de la souris, traduire en français; et le tour est joué)
Select Seeds
Plant World Seeds
Chiltern Seeds
Seedaholic
Sarah Raven
Outside Pride  (Conseil Annick B)

Français
Jardin Encyclopédie
Zollinger

Néerlandais
Vreeken's Zaden