lundi 20 janvier 2020

Briza


Annuelle rustique
Hauteur 50 à 70 cm
Soleil ou mi-ombre
Sol drainé

Voici une graminée annuelle qui fait son petit effet. Originaire de l'Asie, ses inflorescences composées d'épillets retombants dansent joyeusement au moindre souffle de vent. De plus ils durent très longtemps. On peut même les conserver pour les bouquets secs.

Le semis : 
En mars, mais à l'extérieur. Soit en pleine terre (comme ici) 
soit dans un pot protégé des fortes pluies.

La levée est rapide si le printemps est doux mais attention au désherbage.
Les jeunes pousses ressemblent au chiendent.


Le 20 mai, les premiers épillets apparaissent. Et c'est parti pour le show.


De juin à septembre leur présence aérienne me ravit.


N'est elle pas jolie, cette amourette ?
C'est son nom commun. Le nom latin complet étant Briza maxima.


Lorsque les épillets sont bien beiges, il est facile de récolter et mettre en sachets.
Le but étant de récolter pour partager car elle se ressème seule très facilement surtout dans les jardins drainés comme le mien.

Dans le cadre, on voit bien la graine dans son enveloppe.


Info : Il existe d'autres variétés de Briza.
Dont celle-ci qui ne dépasse pas 20 cm : Briza minima



dimanche 19 janvier 2020

Trésors de janvier



Un petit rayon se soleil et la nature nous émerveille.
Malo a publié un article consacré à ses trésors de janvier et nous a mis au défi : Et vous ?

Et bien voici les petits trésors de janvier à Welekete.

 
Le jasmin d'hiver est un incontournable de décembre à janvier

Puis ci-dessous, les cyclamens Coum


Cela fait plus de 10 ans que je les ai au jardin. 
Ils se naturalisent facilement en s'hybridant joyeusement.


Feuillage marbré ou vert uni. Ils se ressèment partout surtout dans le petit chemin de gravier.


Un autre roi du jardin en janvier : l' Helleborus


Les premières fleurs sortent du sol



Il y a aussi les primulas (Cadeau de Claire)



Un joli feuillage qui éclaire ce coin sombre : 
Pulmonaria David Ward


 Les feuillages peuvent aussi apporter une belle présence au jardin : Hebe buxifolia


le beau feuillage doré de l'Anthriscus Golden Fleece


 ou encore celui de cette bisannuelle : Lychnis coronaria



Des floraisons "rescapées" sont toujours là !
Scabiosa et Cerinthe


Je clôture ce mini tour du jardin avec les fructifications


Aster f. Monch et Rosa Pois de senteur

Et enfin mon petit nouveau : Salix Mount Azo


 Un saule dont les chatons sont roses. 
Pour ceux ou celles que ça intéresse, j'ai encore 6 boutures de ce dernier à partager.

Prenez vous aussi un temps pour découvrir vos trésors au jardin.




Brachyscome iberidifolia


Annuelle gélive
Hauteur 30 cm tendance à retomber
Floraison estivale
Soleil

Voici une plante très connue pour les bacs ou les suspensions. J'en ai souvent vu sur les marchés ou dans les pépinières d'annuelles. C'est un semis relativement facile et qui se développe rapidement.

Je les avais semées un peu tôt. Je pense que un semis en avril à l'intérieur est suffisant pour chez moi.
La levée a eu lieu en 1 à 2 semaines à 20°


J'ai du pincer très souvent. 
Là pas de chipotage : une paire de ciseaux et hop la coupe à brosse !
Cela permet à la plante de fortement se ramifier.

(Ici avant le passage chez le coiffeur)

Dès l'été, j'ai eu de très jolies petites fleurs bleu lavande et blanches. 



Oui j'avoue que la longueur de floraison ne fut pas extraordinaire mais cela est surtout du à ma grande négligence au niveau des arrosages. Ben oui, on se refait pas ! 


La récolte des graines fut impossible à cause de l'automne de cette année : trop humide.


Voici à quoi ressemblent les semences au départ.

Je vais tenter la prochaine fois la pleine terre juste pour voir la différence. 


jeudi 16 janvier 2020

Enveloppe Origami

Récolter des graines c'est bien mais faut encore avoir de quoi les conserver.

J'aime que tout soit bien rangé dans ma boite avec des enveloppes tip top faites "maison"
(Pour revoir Clic ici).

Mais parfois je n'ai pas le temps, et il m'arrive très souvent de faire avec ce que j'ai sous la main.

Voici un pliage origami (Merci Marie) très facile qui ne nécessite aucune colle. Ce pliage est très connu sur le Web. Vous trouverez des tutos sur de nombreux sites.

Ses avantages : vite fait, sans avoir besoin de matériel de bricolage.
C'est l'idéal quand on est en pleine nature qu'on repère un truc sympa et qu'on a en poche qu'un bout de papier. Ou lorsqu'on visite le jardin d'une copine généreuse d'ailleurs ! N'est-ce pas Annick ?

Ses inconvénients : Il laisse passer les graines fines par les coins supérieurs. Sa forme trapézoïdale est peu pratique pour un rangement vertical.

Mais parfois, c'est bien utile avant d'avoir le temps de faire une belle enveloppe.

Les étapes pas à pas

On part d'un bout de papier quelconque, ici d'une simple feuille de magazine


La première chose à obtenir est un carré parfait.
Pour cela, on plie un angle du papier sur la longueur pour former un double triangle isocèle.
Et on coupe ce qui dépasse. 



Ensuite, vient le plus important ! 
Le coin inférieur A va rejoindre le coté opposé. 
Ce qui est essentiel c'est que les deux lignes (colorées ici en bleu) soient parallèles.
C'est le truc qui fait que ça réussit ou non.


Puis on fait exactement pareil avec l'autre coin et on replie le triangle supérieur vers le bas.


Quand on écarte les deux morceaux qui forment le triangle supérieur, 
on a une belle pochette pour placer les graines 


Ensuite on replie le triangle supérieur et 
on le glisse dans le premier replis de papier à l'avant


Et voilà le tour est joué.
Après quelques fois, cela vous semblera d'une facilité déconcertante.

Bon amusement !


mercredi 15 janvier 2020

Asarina erubescens


Grimpante 
Vivace jusque -5°
Hauteur 200 cm
Floraison estivale
Sol riche 
Soleil

J'ai reçu ces graines de Marie-Noelle que je remercie d'ailleurs. Cette jolie grimpante mexicaine est relativement frileuse. Elle serait résistante jusque -5°. Comme cet hiver, le thermomètre n'est pas descendu en dessous de cette limite, je me réjouis de voir si elle va repartir.


Je l'ai semée en mars à l'intérieur directement dans un gros pot. 
La levée a eu lieu 4 semaines plus tard début avril.


A l'intérieur de la maison elle s'est rapidement développée si bien que j'ai pincée à plusieurs reprises.
Elle formait un beau volume et franchement il n'y a pas eu de signe de manque de lumière.

Début juin, je l'ai mise dans un grand conteneur et au pied d'une structure pour qu'elle puisse grimper à son aise.



Mais voilà, on ne peut pas tout réussir et les pots . . .  c'est pas mon truc !


Le manque d'arrosage (entièrement ma faute) et le fait que je ne donne jamais d'engrais chimique à mes plantes, font que le résultat ne fut pas à la hauteur. La plante a végété à 1 m de hauteur et m'a fait une dizaine de fleur mais aucune n'est parvenue au stade du fruit pour récolter les graines.


Voici tout de même une photo des graines avant semis.

Cela fait trois ans que les hivers chez moi sont plus que doux. Avant, en général, on frisait les -20° chaque année avec de nombreuses semaines à -15°. Cela fait 3 ans que nous ne dépassons pas les -5° voir -10° mais sur de très courtes périodes. Ce qui fait que certaines plantes que je perdais auparavant reviennent en force et me surprennent. Un bon coté du réchauffement climatique. 

Bon semis à tous