vendredi 6 mai 2022

Avril au jardin

 
Avril avait pourtant si bien débuté et puis "Bardaf" ! 
Mais ça ne m'étonne même plus. Un petit retour d'hiver est très fréquent par ici. Je n'ai finalement jamais trop de dégâts dans ce cas là car ici le jardin à l'habitude.

 
J'adore quand il y a comme une "erreur" quelque part ! Des tulipes dans la neige ! 
Mon coté loufoque certainement !


Mais ce n'est que de courte durée ! Très vite la nature repend son rythme.

 
Les hellébores verdissent

 
Les primevères sont les petits bijoux du mois d'avril

C'est au printemps que ce parterre sous le tilleul est le plus beau à mes yeux. Il est rempli de différents bulbes dont les floraisons se succèdent. 
 
Les scilles, les ficaires et les chionodoxas débutent le bal

Ensuite les Aubriettes, les Phlox et les tulipes botaniques assurent le relais; le tout au milieu d'une collection d'heucheras de toutes les couleurs.
 
 
Les tulipes botaniques sont mes bulbes préférés au jardin. Même si les autres me plaisent aussi mais il faut qu'ils reviennent chaque année, car je n'aime gère planter les bulbes à l'automne.



Avril c'est aussi le temps des semis : Promis je vous en reparlerai en détail en temps voulu.


 
J'ai aussi des bébés souris au jardin ! Un petit cadeau très apprécié de mon potefleur Roger!
Arisarum Probocideum : La plante souris 
(C'est rare que je donne un nom usuel mais là, je ne passe pas à coté !)

Mon nouveau tuteur a pris sa place définitive

 
Et je profite ...

 
je contemple ...

 
j'ai une pensée pour chaque ami(e)s quand je vois leurs petits trésors s'épanouir

 
Oui . . . Je savoure chaque instant au jardin ! 
 

Petit conseil ! Faites de même !! 

 








lundi 21 mars 2022

Petit tour du jardin et grands projets

Je suis très absente depuis quelques temps sur la toile mais dans la vie il faut choisir ses priorités. Alors oui je diminue fortement le temps consacré aux écrans et par conséquent au blog. Mais je continue quand même, comme carnet de mémoire du jardin.

Les cyclamens coum ont toujours l'art de se ressemer partout, pour mon plus grand plaisir. Je les déterre et les replace un peu partout au jardin. Je les adore.


 
 
En hiver, on aime aussi les plantes au feuillage persistant. 
Dans la rocaille, il y en a plusieurs qui valent le détour. 


 
 
Pour le sempervivum jaune et rose ci-dessus, il s'agit de Chick Charms Gold Nuggets. Je remercie Fredric Stutz de me l'avoir fourni et Malorie pour l'avoir "rapproché". J’espère qu'il fera des petits . . .  

 Les premiers travaux au jardin ont repris : Déplacement et division des vivaces, nettoyage des massifs et taille des rosiers. Je tiens à remercier Marie-Noelle car je faisais beaucoup de bêtises et j'ai eu droit à un cour particulier de taille durant lequel j'ai entendu souvent : "Aaaah Nooon stooop ! Attends, regarde mieux". Je crois que l'élève était un peu "éléphant dans un magasin de porcelaine". Hi hi hi. Heureusement que la prof était très pédagogue, sympa et patiente ! Merci Marie !

 
Oh mais que vois-je dans la haie ? Ben oui deux bébés hellébores !


 Je ne pense pas pouvoir les récupérer alors laissons les faire puisqu'ils se plaisent là !

Pour l'instant dans tous les jardins, c'est la fête aux hellébores. Chaque année j'en rajoute l'un ou l'autre. Ces plantes sont intéressantes tant pour leur floraison précoce que pour leur feuillage que j'utilise souvent comme base pour des bouquets.


 

 

 
 
 
 







 Après ce rapide journal des jolies choses au jardin, place à la douce rêverie qui prend soudain une forme plus concrète. Je me suis lancée dans un grand projet d'aménagement d'une zone laissée à l'abandon pendant plus de 10 ans. 

 J'ai longtemps négligé (sciemment) cette zone du jardin. Il s'agit d'une allée qui contourne les propriétés des voisins et qui arrive à l'arrière de ma maison. C'était la jungle. Mais j'avais envie de mettre un peu d'ordre là-dedans depuis très longtemps. De l'ordre et surtout des envies de plantation. Des fruitiers, des graminées . . . mais je savais que ça allait être des plus compliqué au vu du sol.

 

 Ici on voit bien le souci. J'ai dessiné la future bordure pour bien visualiser le travail. J''ai à droite de la future bordure le sol est composé de gravats, de déchets de démolitions en tout genre sur 1m de large et 30 cm de profondeur. Il va falloir enlever tout ça mais pas à la main; il y a des limites à mon courage.

 

Aux grands maux les grands remèdes! Après avoir bien identifié les "ATTENTION Y A UN TRUC A GARDER ICI !", mon chéri a demandé à qqn de venir gratter tout le bazar !

 

Sur la zone qui ne sera pas creusée j'ai opté pour la technique de la couverture en carton. J'ai demandé à une grande surface un ballot de cartons. Je pense qu'ils doivent payer pour s'en débarrasser alors on est tous les deux gagnants. Ensuite je les ai consciencieusement étalés en plusieurs épaisseurs. Cela va faire mourir une bonne partie des indésirables en dessous.

 
Puis on recouvre toute la zone avec un bon compost-fumier-broyat en évitant le contact direct avec les arbustes en place. Cela restera comme ça au moins un an.

 
Mais j'ai aussi pris de l'avance. J'ai déjà acheté quelques plantes et graminées que j'ai installées le long de ma terrasse dans mon parterre consacré en général aux annuelles. Elles pourront y grandir et se développer et l'année prochaine je pourrai les diviser pour en installer encore plus dans la zone de l'allée. J'ai également fait pas mal de divisions de plantes du jardin dans le même but. Jardinière patiente mais prévoyante !
  
Chez moi, rien ne se jette et tout est récupéré au maximum. Les gravats extraits du sentier ont été étalés devant les box des chevaux afin qu'ils aient une zone moins marécageuse à cet endroit. Une pierre deux coups oserais-je dire ?
 

 
Voilà, la zone est préparée. Reste à mettre la bordure en place ! 
Et aussi l'allée à gravillonner. Quand je vous disais que j'avais peu de temps pour l'instant...
 

 
Donc vivement la prochaine étape terminée et je vous montre ça !
Alors à très bientôt . . .
 
Bon jardinage à tous !