jeudi 21 mai 2020

Au jardin mi-mai

Cela vous tente un petit tour du jardin ? Et bien je vous emmène, voir si la rose est éclose . . .


Quel dommage que vous ne puissiez les humer ! Les pois de senteurs; je resterai collée devant pendant des heures. C'est la première année que j'ai des semis naturels. En janvier j'ai constaté dans le parterre que de jeunes pousses apparaissaient. Ils seront les premiers en fleurs. Vive les hivers doux qui apportent de belles surprises.




Un couple que je ne me lasse pas de photographier :
Hesperis matronalis et Peltaria



 C'est aussi le début des pavots d'Orient



C'est aussi le début des iris . . .


 

Les lychnis viscaria n'ont pas leur pareil pour habiller les bordures.
La floraison a lieu en mai-juin pendant quelques semaines et après je rase tout à la base pour ne garder que le feuillage ne dépassant pas les 10 cm.


J'aime beaucoup ce petit géranium de Marie-Noelle
Geranium asphodeloides Prince Régent



Les Helianthemums dégringolent du muret coté rue.


Encore une que j'aime beaucoup même si elle est assez capricieuse
Dictamnus purpureus


Il y a aussi les delphinium germanica tous issus de semis




 Dans le jardin des fées, il y a un bel Armeria et un Delosperma couleur soleil couchant.
Et ci-dessous, un contraste entre le feuillage vert-citron du Sedum Angelina 
et la fleur bleue de ce Sisyrinchium angustifolium 


Et les roses alors ?

Elles commencent doucement !

Le premier c'est Sweet Laguna


Suivi de très près par son aïeul : Laguna


 Rose de Recht semble se plaire très bien chez moi


Blue For You démarre doucement


et Belle de Sardaigne remplira bientôt la ganivelle.


Je vous laisse sur mon petit coin de fraîcheur !


Belle fin de semaine à tous !













lundi 18 mai 2020

Une nouvelle structure au jardin

Je ne sais pas si vous vous souvenez de ça ! Ce n'est pas chez moi, c'est chez un rosiériste !


Lorsque j'ai eu la chance il y a presque 2 ans de visiter la pépinière Mela-Rosa de Jean-Lin
Il m'avait montré sa nouvelle création : 
une gloriette tout en piquet et fer à béton pour des rosiers grimpants. 
Il m'avait expliqué dans les grandes lignes ce système ingénieux et peu coûteux.

J'avais gardé cette idée dans le fond de ma mémoire.
Mais cette année j'ai décidé de m'y atteler.

J'ai donc commandé des fers à béton de 6 m et 7 piquets de châtaigner. 


Première étape : Enfoncer les piquets dans mon sol bien dur ! 



Heureusement là, j'ai eu l'aide de mon chéri !


Vous connaissez certainement le truc pour ne pas que vos piquets ronds s'abîment.
Il suffit de serrer une sangle autour et l'impact du marteau est atténué.


Voilà : les 7 piquets sont placés.

Je dois maintenant attendre que le sol se stabilise un peu 
en tassant la terre avec l'eau d'arrosage et par un bon damage du sol au maillet 
Ils sont restés ainsi plusieurs semaines.


J'ai aussi installé sur le sommet des piquets un bout d'une ancienne bâche d'étang
Cela ralentira l'entrée d'eau dans le bois et permettra au piquet de se conserver plus longtemps.


Maintenant, il fallait bien réfléchir.
Pour y voir plus clair, j'ai fait deux modèles réduits 
(Pratiquement à l'échelle)


Une première disposition en arche double et une seconde avec des cercles de soutien


Comme j'hésitais entre les deux versions, j'ai demandé conseil à Olivier le mari de Béné.
Il m'a conseillé le modèle numéro 2. Merci pour ton aide Olivier !

Olivier soude et crée de jolies structures pour le jardin de son épouse
mais aussi sur commande pour tous ceux qui veulent !


C'est chez lui que j'avais commandé et fait faire celle pour ma pivoine
avec mes oiseaux en céramique.



Mais revenons à mon projet proprement dit.
Et c'est à partir d'ici que les romains s'empoignèrent.

Mon mari m'a demandé si je voulais encore de l'aide mais j'ai préféré continuer toute seule. 

Je savais pertinemment bien ça allait être compliqué, que certaines choses n'allaient certainement pas fonctionner du premier coup et je ne voulais pas m'énerver sur quelqu'un d'autre que moi-même.


Olivier m'avait conseillé de passer les fers dans des tubes, que je n'avais pas !
Alors j'ai créé de larges anneaux avec une bande galvanisée fixée à l'arrière du piquet.
J'en ai fixé une en haut et une en bas. Je glissais alors facilement les barres de fer dans ces anneaux provisoires afin de pouvoir ajuster chaque fer à la bonne mesure et au bon endroit.

Comme j'ai eu plusieurs questions sur le pliage des barres voici quelques dessins  
car j'ai toujours pensé qu'un petit dessin vaut mieux qu'un long discours.


Phase 1 : Je place le fer dans les deux premiers anneaux
Phase 2 : J'attrape l'extrémité et la conduit dans les deux autres anneaux 
(Honnêtement c'est assez facile à faire)
Phase 3 : Ajuster et fixer. C'est là que c'est le plus compliqué surtout quand vous avez 8 fers par poteau, mais si vous êtes organisé dans l'ordre de placement des fers, ça va !
J'ai commencé par les 4 qui se croisent au sommet
Puis le cerceau horizontal, puis les demi-cercles sur chaque côte.

A propos, pour le cercle, ce fut de loin le plus dur ! J'ai fait cela au sol. 
Contre un bord de mur, j'ai coincé mon fer et lui ai fait faire une boucle
Au croisement, j'ai noué un morceau de fil de fer (en rose) mais sans serrer pour que cela puisse coulisser. Ensuite à l'aide d'une sangle (en vert) j'ai approché les deux extrémités du fer vers le centre du cercle et il a commencé à se dessiner. J'ai fait coulisser le fer pour obtenir la bonne dimension. Puis j'ai fixé le tout avec plusieurs fils de fers cette fois bien serrés à la tenaille.


Et voilà le travail !



Chacun des fers est doublé pour plus de rigidité et 
liés entre-eux avec un fil de fer épais tordu à la tenaille.
Ce ne fut pas une mince affaire, mais je suis contente du résultat.


Mon jardin manquait de verticales et bien maintenant, il y en a plein !


Bientôt cette structure se couvrira de fleurs :
Rosiers, clématites, chèvre-feuilles ou d'autres grimpantes encore

Le premier à partir à l'assaut est une création du pépiniériste chez qui j'ai pêché cette idée.
Je lui devais bien ça !
Rosier "Dame du Lac" de Jean-Lin Lebrun (son Site ici)


Merci à Jean-Lin de partager vos bonnes idées et merci à Olivier pour ses conseils