vendredi 26 août 2022

Gaura lindheimeri

 Voici une plante que j'aime particulièrement et qui adore mon jardin. 


Gaura lindheimeri : Vivace rustique -15°

Hauteur : 80-120 cm

Floraison : Juillet à octobre (parfois novembre)

Conditions : Soleil et sol drainé

 
Cette plante magnifique et facile a pourtant mauvaise réputation. En effet, elle a une durée de vie limitée (comme beaucoup de plantes très florifère) et chez beaucoup de jardiniers, elle disparait dès le premier hiver. Or il s'agit pourtant d'une vivace bien rustique. Ce qu'il faut bien comprendre c'est qu'elle aime les sols drainés et ne supporte pas l’humidité hivernale. Donc si vous avez un sol lourd argileux retenant l'eau en hiver . . . il faudra ruser pour espérer garder cette beauté au jardin. Par exemple : la planter en pot, le long d'un muret ou sur une butte. Mais bon n'ayant pas ce problème, je n'ai pas beaucoup de recul sur cela.

C'est une vivace à très longue floraison, pratiquement 3 mois. Et ça c'est un indice à prendre en compte pour bien récolter les graines. En effet, la tige s'allonge au fur et à mesure de la floraison. Et donc, toutes les graines ne seront pas mûres en même temps. 

Un exemple ici en photo : 
A gauche, la base de la hampe florale : Les toutes premières fleurs de la saison se sont déjà transformées en graines.


A droite, la même tige mais un peu plus haut : on voit les graines plus récentes et au bout il y a des fleurs et encore des boutons floraux pour les fleurs à venir. Ce qui veut dire que, au même moment, sur une même tige, vous avez tous les stades de développement : le bouton, la fleur, la graine en cours de maturité et la graine prête à être semée. C'est le cas de nombreuses plantes à longue floraison.
 
Ce qui veut dire qu'en cas de longue floraison, il y a aussi une longue période de récolte de graines car toutes les graines ne seront pas mûres en même temps. Car si vous récoltez tout en même temps, vous n'aurez pas de bonnes réussites dans vos semis. Je pense que beaucoup d'échecs dans les semis viennent d'une méconnaissance du bon stade de maturité lors de la récolte des semences.
 
Pour être certain de la maturité de vos graines,  il faut venir régulièrement caresser vos gauras. Je passe mes doigts fermés (mais sans pression) le long des tiges de bas en haut et ce qui tombe dans ma main est mûr. Dès que je sens une résistance au niveau de la graine je stoppe : c'est que la semence manque encore de maturité et qu'elle a encore besoin de rester attachée à sa tige pour être prête pour le semis. Je fais ça régulièrement dès la mi-août. C'est une sensation bien agréable de caresser ses plantes.
 
Ensuite, vous entreposez votre récolte dans un grand sac en papier ou dans un ravier de récup à l'intérieur. Vous pouvez aussi les disperser directement dans vos parterres. Si votre sol leur convient, il n'est pas rare de voir de nombreux semis spontanés; comme ci-dessous, dans un interstice entre deux pierres. Encore une preuve de sa prédilection pour les lieux secs et drainés


Si vous préférez le semis sous surveillance, moi j'aime bien les semer en fin d'hiver (Février-Mars) toujours en extérieur mais sous un toit pour éviter les fortes pluies. Je laisse les pots remplis de terre de jardin additionnée de sable, subir les variations de température que nous avons en fin d'hiver qui aideront à la germination. Les premières pousses arrivent dès avril et les dernières gelées ne les impactent pas trop. 
 
Dominique me signale qu'il est possible aussi de la multiplier par boutures au printemps juste avant la floraison et que ça fonctionne très bien. Merci pour ce complément d'information.

 

Un mois plus tard, en mai, les pousses se développent rapidement dans leur pot

 Dès ce moment, vous pouvez les installer au jardin pour une floraison dès juillet-août. D'après Claudine, il ne faut pas trop tarder à les mettre au jardin. 5cm c'est la bonne taille pour déplacer les jeunes semis spontanés car si on attend trop, la plante fait une longue racine pivotante et la reprise est alors plus difficile. Merci Claudine pour cet éclairage !

 
Et puis vous pouvez profiter d'un nuage de fleurs qui durera longtemps . . . (surtout la deuxième année)
 
juillet
 
 
août 
 
 
septembre
 
 
 
 octobre

 
voire même novembre en cas de belle arrière saison. 


et BONUS ! Elle fait partie des plantes qui ont le mieux résisté à la sécheresse.  

Amusez-vous bien à semer vos plantes !

mardi 23 août 2022

Eté 2022 : Bilan

Tout doucement, je tire le bilan de cet été caniculaire et de l'urgence qui en découle. 

J'aimerais d'un coup de baguette magique faire pousser des arbres pour donner de l'ombre au jardin, j'aimerais que mes arbustes se développent pour protéger les vivaces à leur pied. 

J'aimerais que le monde de la consommation à outrance prenne conscience des dégâts irrémédiables faits à notre planète. Et la je cite Coluche qui disait : "Quand on pense qu'il suffirait que les gens n'en achètent plus pour que ça ne se vende pas" ! A méditer . . .

Mais je ne suis pas Hermione Granger ou plutôt Neville Londubat avec sa passion pour la botanique.  J'essaie d'agir de mon coté, faire ma part du colibri : consommer local et récupérer un maximum de choses et leur donner une seconde vie. Me satisfaire de choses simples pour faire mon bonheur.



Voilà, il va falloir composer avec mon terrain constitué de roche en sous-sol et un climat provençal qui n'est pas habituel ici en Belgique et qui risque de se répéter. C'est pourquoi j'ai envie de partager avec vous mes observations sur ce qui arrive à survivre et de ce qui souffre au jardin. Il faudra multiplier celles qui se plaisent, rechercher des plantes similaires à ces dernières et dire adieu aux autres.


Depuis toujours, j'arrose très peu mon jardin car un jardin qui survit au dépend d'une consommation astronomique d'eau n'est plus pensable à l'heure actuelle. Sauf que j'ai tout de même craqué 5 fois depuis le mois de mai en axant surtout sur les nouvelles plantations faites pourtant tôt au printemps. Mais pas plus ! Environ toutes les 3 à 4 semaines au maximum. 

Vous devez savoir qu'ici dans mon coin de l'Est de la Belgique les précipitations ont été plus que minimales. Je remarque souvent que les nuages de pluie annoncés se vident sur l'ouest et le centre de la Belgique et qu'une fois qu'ils arrivent chez moi . . . ben y a plus rien ! Je compte d'ailleurs m'acheter un pluviomètre pour mieux analyser la chose.

J'ai pourtant une belle citerne d'eau de pluie (+/- 24m3). Mais cette eau précieuse, je l'ai gardée pour l'utilisation familiale (toilettes et linge), le potager ("survie" alimentaire) et pour mes animaux en priorité. Le jardin ornemental passe après, même si c'est dur.

Il faut tirer les leçons de ce que l'on observe et agir en conséquence. J'ai fait une liste, de ce qui a résisté chez moi envers et contre tout. Car il y en a qui tirent plutôt bien leur épingle du jeu. 

Tout d'abord ce coin qui a bien résisté, c'est l'un des plus "ombragés" du jardin. Hydrangea arborescens Marschmallow, Euphorbe Chameleon et les heuchères sont restés très beaux car ils profitent de la protection de la haie d'if et du grand rosier Ghislaine de Féligonde qui est profondément installé depuis très longtemps. Avec un bon paillis au sol, tout a pratiquement résisté sans problème.

 
D'ailleurs les heuchères, en général (sauf en plein cagnard) on bien résisté à la sécheresse.
 
 
Les dahlias aussi ont résisté même si les fleurs sont moins nombreuses et moins hautes.
Il faut dire qu'ils étaient dans un nouveau parterre, enrichi avec beaucoup de compost et paillé avec du paillis de chanvre en couche épaisse depuis mai.
 

 
Un semis de Dahlia s'est installé dans une fissure de la terrasse, donc hyper sec : je trouve ça incroyable.
 
 
Tant qu'on parle de l'importance de pailler le sol, ici j'ai une expérience un peu spéciale à vous raconter.
En juin, j'ai commencé à installer tout un nouveau parterre dans lequel j'ai installé des courges en attendant l'automne pour les plantations d'arbustes et j'ai paillé avec du paillis de Colza (moins cher que le chanvre).   
Au bout de quelques semaines . . . Horreur ! Du colza partout !
 

Il faisait si chaud que je n'ai pas eu le courage de les arracher 
et bien vous n'allez pas le croire mais j'ai bien fait de ne rien faire !
 
Entre les plants de colza, mes jeunes plantations n'ont pratiquement pas souffert de la sécheresse. Le colza fut un "parasol" efficace. Morale : Arrêtons de vouloir un truc net et propre.  Évidemment, je ne le laisserai pas aller jusqu'aux fleurs, pas envie de faire un champ de colza non plus...

 
Pour mes bacs d'annuelles, j'ai opté pour une solution un peu bizarre. J'ai tout simplement bouché provisoirement les trous de drainage de mes pots et la fréquence des arrosages fut nettement amoindrie.
 

Au jardin, certaines plantes n'ont eu besoin d' aucun arrosage :

 
Rose trémière, Nepeta sibrica (ci-dessus), 
Nepeta Florina à petit développement (ci-dessous)

 
 
Les hémérocalles également sont restées belles même si les floraisons ont été plus courtes, il me semble.


Une plante qui va avoir de l'avenir chez moi c'est l'Hyssope. C'est un cadeau de mon amie Annick Boidron. C'est une merveille. Je l'ai en rose et en bleu (mais trop jeune encore pour avoir de belles photos). Elle en parle d'ailleurs dans son blog (Clic ici)
 .

 
Et puis il y a aussi, les gauras et les gaillardes (qui bien associées peuvent avoir leur charme)
 
 
Les échinaceas et les sedums que l'on ne présente plus . . .
 
 
 
Et puis une qui a été un vrai coup de cœur. Elle est en fleur depuis juillet et encore bien présente ici fin août, elle n'a reçu aucun arrosage et est devant la façade en plein soleil dans 10 cm de terre :
 
Euphorbia corollata 
 
Merci à Marie-Noelle de m'avoir montré et vanté les mérites de cette plante lors d'une visite dans une pépinière il y a 3 ou 4 ans ; je ne regrette pas mon achat. Elle est juste sublime et en plus  . . .  j'ai réussi son semis (je vous en reparlerai)
 
Avec la chaleur, je suis restée à l'intérieur des murs épais de ma maison, ne sortant que pour récupérer les graines de quelques plantes. Il faut dire que j'ai vraiment du mal avec les températures trop élevées et cela depuis que je suis très jeune : je me souviens bien que je passais tout l'été dans l'eau en mode grenouille quoi ! Je dois avoir des gènes de plante de sous-bois humide probablement...


 
Je n'ai pas taillé les fleurs fanées (trop chaud) et j'ai laissé faire la nature. Et évidemment elles ont fait pas mal de graines au lieu de refleurir. Choix tactique !

Ah oui, tiens, je me suis fabriquée 3 tamis à l'aide de boites de récup : un avec du grillage pour oiseaux, un deuxième à partir d'un vieux jouet de bac à sable de mes filles et un troisième avec un treillis issu d'un pot décoratif pour ranger les bics sur le bureau mais dont la taille du maillage m'intéressait pour tamiser les graines. Ben oui, je récupère tout ce que je peux car dans le commerce je ne trouve pas ce qu'il me faut, alors on se débrouille comme on peut.


J'ai aussi installé des voiles P17 ou P19 (je ne sais plus) sur mes semis. Résultat : protection efficace contre la chaleur et conservation de l'humidité pour une levée rapide de pratiquement tous les semis fait en été. Je l'ai découpé aux mesures de mes bacs de semis et y ai agrafé un morceau de bois à chaques extrémités pour qu'il reste bien en place en cas de vent. Et pour les ranger . . . je n'ai qu'à les rouler et hop on n'en parle plus !  
 
Les semis de cet hiver et du printemps faits dans la terre de jardin se développent gentiment à l'ombre de mon coin cabane. Les quelques plantes achetées en mai-juin y sont également. Avec la chaleur, il aurait été stupide de les planter en pleine terre. Tout ce joli monde attendra l'automne ou le printemps prochain avant de rejoindre le jardin.
 
  
 
Maintenant, je ne suis pas professionnelle et je veux juste partager avec vous mes expériences. Cela ne veut pas dire que ce que je montre est vrai pour tous les jardins. Nos jardins sont différents : tout dépend de la nature du sol, de leur exposition et du climat. Mais voici quand même mon tableau d' analyse sur les végétaux qui resteront ou pas dans mon jardin.
 
J'ai comparé les végétaux en utilisant 5 niveaux de résistance : 
Excellent - Plein soleil, sol drainé et sans aucun arrosage, tenue parfaite aucun signe de fatigue.
Bonne - Placés au soleil ou à mi-ombre, le fleuillage montre de légers signes mais au matin suivant OK
Moyen - Soleil ou mi-ombre mais feuillage marquant fort mais se redresse dès les premières pluies : un ou deux arrosages furent nécessaires
Faible - Feuillage à plat, marquant fort le manque d'eau et fini par sécher si pas d'arrosage (après 3 sem.)
Mauvais - Grillé complet, feuillage brûle très rapidement même avec quelques arrosages.

 

Bonne lecture à tous 


Nom Résistance Sécheresse
Achillea millefolium Excellent jamais arrosé
Althaea cannabina Excellent jamais arrosé
Aster amellus et les autres asters aussi Excellent jamais arrosé
Calamintha nepeta Excellent jamais arrosé
Caryopteris clandonensis  Excellent jamais arrosé
Ceanothus Gloire de Versaille Excellent jamais arrosé
Centranthus ruber Excellent jamais arrosé
Choisia Ternata Sundance Excellent mais grille un peut sur le bout des feuilles car en plein soleil
Choisya Astec Pearl Excellent jamais arrosé
Chrysanthemum Excellent jamais arrosé
Deutzia Excellent jamais arrosé
Digitalis Lutea Excellent jamais arrosé
Echinacea purpurea Excellent jamais arrosé
Epimedium pubigerum  Excellent jamais arrosé mais d'autres variétés souffrent
Epimedium versicolor sulphureum Excellent jamais arrosé mais d'autres variétés souffrent
Erica darleyensis White Excellent jamais arrosé
Erodium guttatum Excellent jamais arrosé
Erysimum Bowles Mauve Excellent jamais arrosé
Erysimum Gogh's Gold Excellent jamais arrosé
Eucalyptus gunnii Excellent jamais arrosé
Euonymus alatus compactus Excellent jamais arrosé
Euphorbia corolata Excellent jamais arrosé
Euphorbia dulcis Chameleon Excellent jamais arrosé
Gaura lindheimerii Excellent jamais arrosé
Geranium asphodeloides Excellent jamais arrosé
Geranium pyrenaicum  Excellent jamais arrosé
Geranium sanguineum striatum Excellent pour tous les sanguineum 
Gillenia trifoliata Excellent jamais arrosé
Hemerocallis  Excellent même si floraison plus vite fanée
Hypericum hidecote Excellent jamais arrosé
Hyssopus officinalis  Excellent jamais arrosé
Lonicera nitida Variegata Excellent jamais arrosé
Lunaria rediviva Excellent jamais arrosé
Malus (ornement) Excellent jamais arrosé
Melica cilliata Excellent jamais arrosé
Melica uniflora albiflora Excellent jamais arrosé
Miscanthus sinensis gracilimus Excellent jamais arrosé
Nepeta Florina (Variété naine) Excellent jamais arrosé
Nepeta grandiflora Dawn to Dusk ou Nepeta sibrica
Excellent jamais arrosé
Paeonia lactiflora Excellent jamais arrosé
Phaenospermum globosumExcellent jamais arrosé
Physocarpus opulifolius Excellent jamais arrosé
Pulsatilla vulgarisExcellent jamais arrosé
Salvia transylvanica blue spire indigoExcellent jamais arrosé
Salvia verticillataExcellent jamais arrosé
Satureja rumelicaExcellent jamais arrosé
Sedum spectabileExcellent jamais arrosé
Sedum telephium Excellent jamais arrosé
Stachys byzantina Cotton BollExcellent jamais arrosé
Thalictrum AnneExcellent jamais arrosé
Verbascum chaixiiExcellent jamais arrosé
Verbena BamptonExcellent jamais arrosé
Veronica riviniana armenaExcellent jamais arrosé
Yucca filamentosa Bright EyeExcellent jamais arrosé


Agastache rugosaBonne résistance
Alchemilla mollisBonne résistance
Baptista australisBonne résistance
Bergenia Bonne résistance mais seulement ceux à l'ombre
Callicarpa bodinieri Bonne résistance
Campanula poscharskyanaBonne résistance
Campanula punctataBonne résistance
Carex Comans BroncoBonne résistance
Cephalaria giganteaBonne résistance
CercisBonne résistance
ClematisBonne résistance
Corydalis ochroleucaBonne résistance
Crocosmia Bonne résistance mais seulement ceux à l'ombre
Digitalis grandiflora CarillonBonne résistance
Gaillarda Bonne résistance
Gentiana asclepiadae albaBonne résistance
Geranium cinereum
Bonne résistance
Geranium DreamlandBonne résistance mais grille un peu au soleil
Geranium macrorrhizumBonne résistance
Geranium Sabani BlueBonne résistance
Hakonechloa macra Bonne résistance mais seulement ceux à l'ombre
Helianthemum amabile Bonne résistance
HeucheraBonne résistance mais seulement ceux à l'ombre
Hydrangea quercifoliaBonne résistance
KniphofiaBonne résistance
Leycesteria formosa Purple RainBonne résistance
Liatris spicata albaBonne résistance
Liriope muscari Money MakerBonne résistance
Nandina DomesticaBonne résistance
NothofagusBonne résistance
Ophiopogon planiscapus nigerBonne résistance
Paeonia ItohBonne résistance
Penstemon digitaloides albaBonne résistance
Persicaria amplexicaulis Fire DanceBonne résistance mais seulement ceux à l'ombre
Persicaria filiformisBonne résistance mais seulement ceux à l'ombre
Platycodon grandifloraBonne résistance mais floraison très écourtée
Prunus Bonne résistance
Salvia nemorosa Bonne résistance même si faible floraison
Sanguisorba hakusanesis Lilac SquirrelBonne résistance mais seulement ceux à l'ombre
Sanguisorba officinalis  Pink TannaBonne résistance mais seulement ceux à l'ombre
Scabiosa caucasia Bonne résistance
Scabiosa rumellica knautiaBonne résistance
Scutellaria incanaBonne résistance mais jeune plante donc a bénéficié d'un arrosage léger
Sisyrinchium biscuitellaBonne résistance
Stokesia laevisBonne résistance
Veronica austriaca Bonne résistance
Veronica prostrata Bonne résistance mais meilleure sous l'ombre d'autres plantes
Veronica spicataBonne résistance




Aruncus dioicus Moyen est pourtant dans un coin ombragé
Brunnera MacrophillaMoyen est pourtant dans un coin ombragé
Carex muskingumensis Moyen a eu besoin d'un peu d'eau
Chelone obliquaMoyen est pourtant dans un coin ombragé
Fothergilla Major Blue ShadowMoyen est pourtant dans un coin ombragé
Helleborus hybrideMoyen a eu besoin d'un peu d'eau
Hydrangea arborescens Invincibel IIMoyen a eu besoin d'un peu d'eau
Monarda fistulosaMoyen a eu besoin d'un peu d'eau
Salvia forsskaoliiMoyen a eu besoin d'un peu d'eau
Salvia guaranitica  Black & BloomMoyen a eu besoin d'un peu d'eau
Salvia ViscosaMoyen a eu besoin d'un peu d'eau
Scabiosa ochroleucaMoyen a eu besoin d'un peu d'eau
Solidaster LuteusMoyen a eu besoin d'un peu d'eau
Tradescantia isisMoyen a eu besoin d'un peu d'eau
Trifolium ochroleucumMoyen a eu besoin d'un peu d'eau
Veronica peduncularisMoyen a eu besoin d'un peu d'eau




Adianthum pedatum imbricatumFaible : Difficile même à l'ombre
Asplenium ScolopendriumFaible : Difficile même à l'ombre
Geranium oxonianumFaible : Difficile même à l'ombre
Geranium renardiiFaible : Difficile même à l'ombre
Geranium RozanneFaible : Difficile même à l'ombre
Geranium sylvaticum albumFaible : Difficile même à l'ombre
Helleborus orientalis Faible : Difficile même à l'ombre
Lathyrus vernusFaible : Difficile même à l'ombre
Leucanthemum Victorian SecretFaible : Difficile même à l'ombre
Luzula NiveaFaible : Difficile même à l'ombre
Melittis Royal Velvet DistinctionFaible : Difficile même à l'ombre
Veronica gentianoidesFaible : Difficile même à l'ombre
Veronicastrum virginicum Faible : Difficile même à l'ombre
Viburnum plicatum MariesiiFaible : Difficile même à l'ombre


Aconitum napellusMauvais en grande souffrance
Astilbe japonica Mauvais en grande souffrance
Astrantia majorMauvais en grande souffrance
AthyriumMauvais en grande souffrance
Clethra alnifolia HummingbirdMauvais en grande souffrance
Coreopsis verticillataMauvais en grande souffrance
Dryopteris Mauvais en grande souffrance
Filipendula vulgaris PlenaMauvais en grande souffrance
Geranium wallichianumMauvais en grande souffrance
GeumMauvais en grande souffrance
Hamamelis intermedia Mauvais en grande souffrance
Hydrangea paniculata LevanaMauvais en grande souffrance
Hydrangea serrata Mauvais en grande souffrance
Itea virginica Henry’s GarnetMauvais en grande souffrance
Leucothoe axillaris Curly RedMauvais en grande souffrance
Persicaria campanulataMauvais en grande souffrance
Phlox Mauvais en grande souffrance
PrimulaMauvais en grande souffrance
Pulmonaria officinalisMauvais en grande souffrance
Succisella inflexa Mauvais en grande souffrance
Tiarella cordifoliaMauvais en grande souffrance
Tolmia Taff's GoldMauvais en grande souffrance











































mardi 2 août 2022

Viens on sème


Eh bien non, je ne vais pas vous parler de semis cette fois ! Mais d'un projet qui a retenu mon attention. 

Il y a quelques temps, j'ai rencontré Nathalie. Fleuriste de formation, elle a débuté un nouveau projet qui m'a immédiatement séduite. Au beau milieu d'une prairie à 5 min de chez moi, elle a débuté un champ de culture de fleurs à couper dans le but de créer des bouquets avec des fleurs locales, de saison et sans aucun traitement.

Elle y travaille avec motivation et courage car ce n'est pas facile de tout mener de front : les semis, les plantations, la récolte, la manutention, la gestion des commandes de bouquets ou de montages pour divers évènements. Et elle y arrive, moi, je lui tire mon chapeau.

 

De plus, elle organise régulièrement des ateliers d'art floral. 

Voici le lien vers sa page Facebook : Viens on sème 

Dimanche 24 juillet, elle a proposé à ceux qui le souhaitaient de venir faire un atelier en plein champ. 

Je m'y suis glissée pour faire mon "Tintin".

 

Le matériel était prêt et les amatrices de bouquets présentes . . . on peut commencer !

Nathalie nous a expliqué avec passion la manière dont elle a conçu ce champ. 


Les vivaces en devenir . . .

 

les Dahlias et les annuelles biens présentes ! 

 

 

Et les parterres de fleurs pour bouquets secs pour avoir de quoi tenir tout l'hiver. Être totalement autonome en matériaux est son rêve et elle y parviendra j'en suis certaine.

 

Après quelques conseils sur la bonne méthode pour récolter les fleurs,

elle nous a laissé partir à la chasse aux jolies floraisons tout en nous guidant avec douceur.




 
Premier conseil, dès que la fleur est coupée, directement dans l'eau !

 
2e conseil : On étale ensuite sur la table sa récolte et on enlève tout le feuillage ou fleurs se situant sur les 2/3 de la tige. Le bouquet ne tiendra pas bien si des feuilles pourrissent dans le vase.  

 
 Et là ça devient technique, 
en deux coup de cuillère à pot Nathalie nous fait un bouquet superbe. 
 
Je ne vais pas vous mettre toutes les infos ici, je n'ai pas tout retenu. 
Et puis vous apprendrez si vous venez un jour faire un stage chez Nathalie 
(une bonne idée cadeau tiens !)
 
 
  
 Égalisation des tiges pour que le bouquet tienne droit tout seul ! Et voilà !

 Et puis c'est notre tour . . . 

Et c'est là qu'on prend conscience que Fleuriste est un métier qui demande du savoir-faire ! 
 
 
 
 Mais Nathalie est là pour chacune. 
Avec douceur et délicatesse, elle guide nos mains mal assurées.




Lentement mais sûrement, les bouquets prennent forme .




 
Nathalie nous réexplique, nous donne un conseil, ajoute l'une ou l'autre chose qui métamorphose le bouquet. Et au final, on est ravies ! 


 
Merci Nathalie, de nous transmettre ton savoir avec la gentillesse qui te caractérise.
 
Je souhaite longue vie à ton projet et tu sais que je te soutiens dans cette action au combien essentielle pour toi mais aussi pour la planète. 
 
Nous devons tous revoir notre manière de consommer et si vous habitez la région, pensez local, bio et de saison : venez faire une commande chez Nathalie Viens on sème