vendredi 20 octobre 2017

D comme . . .

Charlotte nous relance avec le D au jardin.

Alors autant vous dire que cette lettre là ! Je l'attendais de pied ferme.

Voici ma plante préférée au jardin

Le(Les) Dendranthema(s)


J'ignore si on l'appelle toujours ainsi ou si il a été rebaptisé Chrysanhtemum définitivement
 Je sais juste que cela a fait débat entre botanistes et horticulteurs. 
Voici un mix des variétés au jardin


Il manque aussi sur la photo des variétés qui ne sont pas en fleurs pour l'instant :
Clara curtis (Pas de fleur cette année car trop jeune)
Apricot Beauty (Dévoré par les baveux mais heureusement j'avais fait des boutures)
Orchid Helen (Floraison terminée)

Le ? reste un vrai mystère. J'avais acheté un chrysantheme (non rustique) blanc à coeur vert (très joli) pour une potée éphémère. Je pensais qu'il avait gelé et au printemps je constate qu'il repart du pied.
Je me suis dit Youpie ! Puis il fleurit et là surprise ! Pourpre Fushia.
Je l'ai nommé Mystérium et je l'adore ! 


Dryopteris Filix-Mas Linearis Polydactila


Une jolie fougère que je viens de déplacer car je pense qu'elle était dans un endroit vraiment trop sec pour elle. J'espère la revoir bien en forme l'an prochain !



Delphinium 


Hé oui, mon semis de cette année des graines de Delphinium Giant Pacific que j'ai reçues de Sylvie F est toujours en fleurs ! Je l'adore !



Un mot


Je viens de constater que Charlotte demande aussi un mot commençant par D.
Un mot original, peu courant . . . 

J'ai choisi dégingandée !

J'adore la sonorité de ce mot qui est souvent prononcé de manière erronée.
Voici une copie d'une discussion trouvée sur le site de l'Academie française autour de ce mot qui m'a beaucoup amusée.

Matthieu M. (France, 3 mars) :

Suite à une discussion avec quelques amis, nous avons eu un doute sur la prononciation du mot « dégingandé ». Compte tenu de l’écriture du mot et de l’écriture phonétique associée dans le PetitRobert, le « gin » semble se prononcer comme « jeun ». Or, il semble que dans le langage courant, la forme phonétique en « guin » soit davantage usitée. Est-ce un abus de langage généralisé ou une exception de la langue française non reflétée dans les dictionnaires ?

L’Académie française répond :

Croyez bien que nous sommes ravis que ce service vous donne satisfaction et vous soit utile ; c’est sa raison d’être. J’en arrive maintenant à votre question.
Dans dégingandé, gin se prononce comme j’in dans j’invite. Ce n’est pas exactement la même prononciation que jeun ; on a les mêmes différences qu’entre brun et brin.
Si l’on entend souvent, trop souvent, dé-gain-gandé, c’est à cause d’un phénomène phonétique appelé assimilation régressive. La prononciation gu- de gan influe sur la consonne g qui précède et, inconsciemment, la personne qui parle prononce parfois gain pour ne pas avoir à produire deux articulations différentes. Il s’agit d’un phénomène phonétique très fréquent.

Je vous laisse à vos exercices de langage
Si si je vous entend prononcer le mot dégingandée ! 
Bon WE à tous



1 commentaire:

  1. Ta collection de dendranthemas (un mot que je ne connaissais pas) est impressionnante. Je n'avais pas vu que Charlotte nous invitait à choisir un mot commençant par D mais j'ai bien aimé ton cours sur la prononciation de dégingandé. Bises automnales

    RépondreSupprimer