dimanche 29 janvier 2017

Retrospective Seeds Of Love 2016

Lorsque je me suis inscrite pour la première fois au Seeds of Love en 2016. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre.

Je pensais être un peu "marginale" avec ma passion des fleurs. C'est vrai qu'autour de moi, je passais pour une originale et j'avais peu d'échange avec d'autres. J'étais un peu isolée sur ma planète "verte".

Ensuite, il est vrai que Facebook en 2012 m'a permis de faire un premier pas vers l'univers des jardiniers en ligne. Je voguais de groupes en sites, en admirant certaines réalisations. Les blogs m'étaient totalement inconnus. Je suivais avec attention le groupe "Plantes Vivaces" et "Rosier: Avis des jardiniers".

Sur ces groupes, je commence à suivre certaines personnes. De publications en photos, je découvre le Seeds of Love. Et je rejoint le groupe en été 2015. Et en janvier, c'est le grand saut.

 Jamais je n'aurais imaginé une telle générosité au profit des autres. Isabelle en est le cœur et le cerveau pensant ! Elle est aidée dans sa tâche par des acolytes efficaces. J'en profite pour les remercier tous et toutes.

Pour ceux qui ne connaissent pas voici comment se passe une saison  "Seeds of Love."

Toute l'année, on récolte des graines de tout ce qui peut être intéressant.

En décembre, on fait le point.
Voici un florilège de toutes les questions que je me suis posées.
        Que vais-je proposer ?
                                      Comment les conserver au mieux ?
                  Euh ! C'est quoi parmi tous ces bouts de végétaux la vraie graine ?
Aie ouille, c'est quoi encore ce sachet . . . zut j'ai perdu le nom !
. . .ect. . .

Puis on rédige son article, on choisi les photos !
On envoie toutes les infos à Isabelle !

 


Et on attend .  .  . que les douze coups de minuit sonnent le premier janvier de l'année.

Une fois que l'on a son numéro de participation. La fièvre s'empare de nous. On passe des heures rivée sur son écran à consulter et à baver (oui, je n'exagère pas) devant les photos proposées.
On choisi, on renonce, on se dit qu'on va être raisonnable. . . mais la passion est là.
Il y a des moment où on ne sait plus où regarder.

Puis on répond à ceux qui viennent sur notre article. Waouw, il y a tant de personnes qui veulent des échanges. Mais je pourrais jamais en avoir assez...

C'est l'une des plus grande frustration, c'est de ne pourvoir contenter tout le monde. Mais c'est le jeu !
Alors on dresse des listes avec les demandes, on note tout sans rien oublier en vérifiant 2 fois pour être sure que personne n'est lésé.

Puis vient la clôture de cette première partie et le tirage au sort.

En 2016, j'ai envoyé 15 enveloppes pour les gagnants.
J'avoue que je ne sais même plus chez qui mes semences sont parties.

Puis vient le moment de voir si nous aussi on a gagné chez les autres.
Alors les remerciements s'échangent en attendant la suite.


Et enfin le courrier ! On se met à guetter son facteur !
On s'extasie comme un enfant devant les envois tous plus jolis les uns que les autres.


Et là on hallucine  . . .

Incroyable . . .
                        48 enveloppes  . . .

                                                                   88 graines différentes . . .

On est sur le cul ! Quelle générosité, ça fait du bien !

Surtout à cette époque où  "Posséder" - "Moi d'abord" - "Regardez-moi"  sont les nouveaux dieux adulés de tous.

Et vient enfin la période des semis. On cherche des infos afin de mettre tout en oeuvre pour avoir un maximum de réussite. On monopolise toutes les fenêtres de la maison


Il y a les réussites et les échecs cuisants.
Trop arrosé ou pas assez, les visites du chat ou des baveux...
Patience et persévérance sont les maîtres mots.

Et puis, il y a l'émerveillement devant ce que nous offre la nature. Quel bonheur et quel spectacle . Comment une si petite chose devient en quelques mois cette beauté à couper le souffle.
Respect, Madame la Nature !

Puis fin de saison, on retourne à la case départ. On récolte à nouveau les graines pour le prochain SOL. Case départ ? Non pas tout à fait ! On est plus riche que l'an passé.

Riche de plantes oui mais pas que. . .
Riche de connaissances, de conseils avisés . . .
Riche de nouvelles rencontres qui parfois passent du virtuel au réel.

Oui vraiment, le SEEDS OF LOVE . . . c'est que du bonheur !



14 commentaires:

  1. Je découvre ton blog et vais essayer de m'y inscrire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jacqueline de ton amitié tant virtuelle que réelle. Je n'ai pas oublié notre projet d'échange de Dendranthéma. Bises

      Supprimer
  2. C'est tout à fait ça, Pascale, que du ♥BONHEUR♥ Sylvie Frapier

    RépondreSupprimer
  3. Oh combien je me retrouve Pascale dans ce post ! J'ai moi aussi débuté l'an dernier et ai été scotchée par tant de générosité et de joie dans cet échange. Bon dimanche à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement Florence. On n'est loin d'imaginer tout cela quand on se lance. Tiens je crois que tu avais eu des réussites de echinacea chez toi non ?

      Supprimer
  4. Merci infiniment pour ton témoignage, ma chère Pascale ♥
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton accueil et de tout ce que tu fais pour les autres. Vivement que l'on puisse se revoir et avec plus de temps pour papoter. Chez Daniel, j'ai un peu regretté ma participation à la formation (même si elle était intéressante ) car je n'ai pas pu rencontrer et discuter avec les seeds lovers présent et je le regrette un peu. Mais je vous donne rendez -vous lors d'une foire au une autre fête au jardin

      Supprimer
  5. Superbement bien décrit. Je n'ai vraiment rien à ajouter. Merci Pascale pour cet article qui décrit tellement bien ce que je ressens. J'espère qu'on pourra se rencontrer cette année à l'occasion d'une fête de plantes. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au plaisir, Judith sais-tu c'est ton post sur le Crepis rubra qui m'a fait découvrir le SOL ?

      Supprimer
  6. Merci pour cette article Pascale vous décrivez très bien cette aventure formidable ,moi pour ma deuxième année ,je n'ai pas fait de demande de graines cette année l'année prochaine je le ferais .
    Cette photo de vos étagères je me souviens de les avoir vues ,bonne chance à vos semis et très bon dimanche Pascale .
    Emmanuelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Emmanuelle, c'est une photo de l'an passé. Je me suis arrachée les cheveux pour caser toutes les semences obtenues. Bises

      Supprimer
  7. C'est exactement ça le SOL, ça m'a fait le même effet !
    Et il a été très rassurant de voir que je ne suis pas la seule toquée des fleurs mais que c'est en fait une maladie très contagieuse ;-)
    Aude.

    RépondreSupprimer